Pi-psy formation

Contrat de formation psychopathologie


CONTRAT DE FORMATION PROFESSIONNELLE

(Art. L6353-3 et suivants du Code du travail)

Entre les soussignés :

1) L’Institut pour la Pratique et l’Innovation en PSYchologie appliquée (Institut Pi-Psy), 49 rue Pierre Brossolette 91210 DRAVEIL, 877 892 646 000 10, enregistré sous le numéro de déclaration d'activité 11 91 08685 91 auprès du préfet de la région Ile-de-France.

ci-après désigné l’Institut Pi-Psy,

et

2)         

Nom :

Prénom :

E-mail :

Adresse :

ci-après désigné le stagiaire.

 

Statut :

 

Article 1 : Objet

 

En exécution du présent contrat, l’organisme de formation s’engage à organiser l’action de formation composée du(des) module(s) intitulé(s) :

  • Module bases des TCC (cf. article 2.1)
  • Module psychopathologie neurocognitive (cf. article 2.2)

Si le stagiaire a déjà validé une formation de base en TCC (Pi-Psy, AFTCC, IFFORTHECC ou IRCCADE) il est dispensé du module de base des TCC.
Modules suivis par l'étudiant (si vide, pas de dispense):

Article 2 : Nature et caractéristiques de l’action de formation

 

L’action de formation entre dans la catégorie des actions d’acquisition, entretien ou perfectionnement des connaissances prévues par l’article L.6313-1 du Code du travail.

 

Le programme de l’action de formation figure à l’Article 10 du présent contrat.

 

L’action de formation correspond au(x) module(s) ci-après :

 

Article 2.1 : caractéristiques du module bases des TCC

o Elle a pour objectif de : enseigner les bases des thérapies cognitives. Acquérir les savoir-faires de base du praticien en TCC.

o A l’issue de la formation, une attestation de fin de formation sera délivrée au stagiaire.

o Sa durée est fixée à 118 heures, sur 4 mois.

Si le stagiaire a déjà validé une formation de base en TCC (Pi-Psy, AFTCC, IFFORTHECC ou IRCCADE) il est dispensé du module de base des TCC.
Modules suivis par l'étudiant (si vide, pas de dispense) :

 

Article 2.2 : caractéristiques du module psychopathologie neurocognitive

o Elle a pour objectif de : savoir identifier les troubles psychopathologiques. Connaître les bases de la neurocognition des troubles psychopathologiques. Savoir effectuer une psychoéducation (guidance du patient) sur les troubles psychopathologiques.

o A l’issue de la formation, une attestation de fin de formation sera délivrée au stagiaire.

o Sa durée est fixée à 138 heures, sur 6 mois.

 

 

Article 3 : Niveau de connaissances préalables nécessaire avant l’entrée en formation

 

Article 3.1 : Concernant tous les modules

 

Les prérequis suivants sont nécessaires pour entrer dans cette formation, quels que soient les modules choisis :

o Niveau bac+3 ou expérience professionnelle équivalente

o Maîtrise de base de la langue Française

Article 3.2 : Concernant le module de bases des TCC

Cette formation donne accès à deux parcours distincts selon le profil du stagiaire :

  • Parcours psychothérapie cognitive bases des TCC : formation réservée aux psychothérapeutes, psychologues ou médecins ; maîtrise de la langue française.
  • Parcours praticien TCC : les non-psychologues et non-médecins peuvent suivre un cursus aménagé, à condition de suivre le module eLearning de mise à niveau en psychologie ou de détenir une licence de psychologie. Maîtrise de la langue française, niveau d’étude licence, inscription requise au module eLearning de mise à niveau en psychologie.

Article 3.3 : Concernant le module psychopathologie neurocognitive

Les prérequis suivants sont nécessaires pour suivre le module psychopathologie neurocognitive :

o Avoir suivi ou suivre la formation du module bases des TCC (ou une formation équivalente).

 

Article 4 : Organisation de l’action de formation

 

o L’action de formation aura lieu suivant les calendriers suivant (en fonction des options cochées à l’Article 1 du présent contrat) :

  • pour le module bases des TCC du 15 mars 2024 au 29 juin 2024.
  • pour le module psychopathologie neurocognitive du 15 novembre 2024 au 5 juillet 2025.

o les regroupements non effectuées au cours de la formation (ou avant l’arrivée en formation dans le cas d’une inscription au fil de l’eau) sont rattrapés par le stagiaire l’année suivante. La formation peut ainsi être étalée sur 4 années au maximum.

 

o Le formateur : les formateurs sont des instructeurs qualifiés, sélectionnés par l’Institut Pi-Psy pour leurs compétences, étant soit des praticiens expérimentés de leur métier, soit des chercheurs (doctorants, enseignants-chercheurs des universités ou chercheurs INSERM/CNRS) en neuroscience, psychiatrie, psychopathologie ou en psychologie.

 

o Les conditions générales dans lesquelles la formation est dispensée, notamment les moyens pédagogiques et techniques, les modalités de contrôle de connaissances, sont les suivantes :

 

Article 4.1 : Stratégie pédagogique

La formation proposée utilise une alternance d’e-learning et d’apprentissage en classes virtuelles. Les contenus alternent présentations théoriques et mise en pratique, afin de faciliter l’acquisition des concepts et du savoir-faire.

 

Selon les modalités d’apprentissage :

  • Les séquences eLearning sont suivis à un rythme libre.
  • Des regroupements d’entraînement, comprenant des éléments de formation théorique et d’entraînements (jeux de rôles, mises en situation, exercices théoriques, quizz et questions théoriques), sont effectués en classes virtuelles.
  • Certains modules incluent des regroupements en présentiel.

 

Article 4.1 : Dispositif d’évaluation

A l’inscription, les stagiaires sont invités à compléter un test de positionnement. Ce test permet d’évaluer leur niveau, il est complété par une évaluation sur dossier. En fonction du résultat à ce test et du dossier du participant, une dispense peut être attribuée pour certaines séquences de la formation.

 

Le suivi des apprentissages eLearning est tracé, ainsi que la complétion de quiz intermédiaires chronométrés permettant de valider les acquis à mesure de la progression.

 

Les séances de classe virtuelle sont évaluées par des quiz en début et en fin de session, et des réévaluations en début de session suivante. La participation aux mises en pratique est évaluée par les formateurs.

 

Les séances de classe virtuelle sont évaluées par un quiz à l’issue de la séquence de sessions présentiel pour un module donné. La participation aux mises en pratique est évaluée par les formateurs à chaque session.

 

Le programme d’intervision sert à préparer un mémoire d’étude de cas, à remettre à l’issue de la formation. Les séances d’intervision s’appuient sur un travail personnel avec l’utilisation d’un travail sur soi (fiches d’auto-analyse) complété par un travail de réflexion en groupe sur des cas réels. Les participants complètent un board virtuel indiquant ce qu’ils ont construit ensemble. Le stagiaire peut aussi choisir d’être accompagné en supervision par un superviseur externe pour préparer ce mémoire (superviseur agrée par Pi-Psy ou par l’AFTCC, attestation de supervision demandée à hauteur du quota horaire de la formation, le superviseur doit en outre attester avoir eu copie du manuscrit).

 

Article 5 : Modalités d’évaluation et de sanction

 

La formation est validée depuis les notes au Quiz eLearning (25%), les notes aux classes virtuelles (25%) et les notes au mémoire d’étude de cas (50%). La non-participation aux mises en pratiques en classes virtuelles est éliminatoire.

 

Article 6 : Délai de rétractation

 

Le Client dispose d’un délai de rétractation d’une durée de 14 jours après l’édition de la Convention.

Passé ce délai, il règle à l’Institut Pi-Psy son premier versement (au maximum 30% du prix de la formation) sauf stipulation expresse de la part de l’Institut Pi-Psy (art. 6353-6 et 6353-7 du Code du Travail).

L’acompte restera acquis à l’Institut Pi-Psy si le Client renonce à la formation.

 

Article 7 : Dispositions financières

 

o Le prix total de l’action de formation est fixé à : 3.740€ en tarif normal, 2.740€ en tarif étudiant.

o Adhésion au programme pro bono :
(en cas de non adhésion au programme pro bono, les séances de supervision ou d'intervision seront facturées au stagiaire en sus des frais de formation)

o Modalités de paiement :

  • Après un délai de rétractation mentionné à l’article 5 du présent contrat, le stagiaire effectue un premier versement d’un montant de : 1.100€ en tarif normal, 700€ en tarif étudiant.

(cette somme ne peut être supérieure à 30% du prix dû par le stagiaire)

  • Le paiement du solde, à la charge du stagiaire, est échelonné au fur à mesure du déroulement de l’action de formation, après dispensation des heures de formation, selon le calendrier suivant : 12 mensualités de 220€ en tarif normal, ou de 170€ en tarif étudiant, versées mensuellement chaque 1er du mois à partir du 01 avril 2024 et jusqu'au 01 mars 2025. 

o Adptation de parcours et répercussion financière : si le stagiaire a déjà validé une formation de base en TCC (Pi-Psy, AFTCC, IFFORTHECC ou IRCCADE) il est dispensé du module de base des TCC. Dans ce cas le tarif est réduit de 50% (1.970€ en tarif normal, 1.370€ en tarif étudiant). Dans ce cas le premier versement est de 650€ en tarif normal, 350€ en tarif étudiant et les mensualités sont de 110€ en tarif normal, 85€ en tarif étudiant).

Modules suivis par l'étudiant (si vide, pas de réduction du tarif) :

Article 8 : Interruption du stage

 

Toute annulation par le Client doit être communiquée par écrit. Pour toute annulation, fût-ce en cas de force majeure, moins de 10 jours francs ouvrables avant le début de la formation, et après les 10 jours légaux de rétractation s’il est une personne physique, le montant de la participation restera immédiatement exigible à titre d'indemnité forfaitaire.

 

Il est entendu que les sommes payées par le Client, au titre d’un dédommagement, ne peuvent être imputées sur la participation au développement de la formation professionnelle, ni être prises en charge par un organisme collecteur agréé. Toutefois, si l’Institut Pi-Psy organise dans les 3 mois à venir une session de formation sur le même sujet, une possibilité de report sera proposée dans la limite des disponibilités, et l'indemnité sera affectée au coût de cette nouvelle session.

 

Lorsque, par suite de force majeure répondant aux caractéristiques définies par la jurisprudence en cours, y compris - au sens de l’article 1148 du Code Civil la maladie ou l’accident du formateur -, l’Institut Pi-Psy est dans l’impossibilité de réaliser la prestation prévue, le contrat conclu avec le Client est résilié de plein droit sans que ce dernier puisse prétendre à une quelconque indemnité. Le Client est toutefois tenu au paiement des prestations effectivement réalisées par l’Institut Pi-Psy.

Article 9 : Cas de différend

 

Si une constatation ou un différend n’ont pu être réglés à l’amiable, le tribunal d’Evry sera seul compétent pour régler le litige.

Article 10 : Programme de formation

Les enseignements en eLearning sont en accès libre, 24h/24 et 7j/7.

 

La première année, les formations en classes virtuelles et les regroupements en présentiel ont lieu les vendredis de 9h à 17h. Les intervisions ont lieu les samedis de 9h à 12h, en visioconférence. La deuxième année, des regroupements de 2 jours ont lieu en semaine (leurs dates sont votées en fin de première année en concertation avec les étudiants).

 

Les programmes ci-dessous correspondent aux modules choisis à l’Article 1 du contrat (les cases cochées à l’Article 1 indiquent les modules suivis).

Article 10.1 : module bases des TCC

Ce programme propose des bases de thérapies cognitives et comportementales (TCC) de la 1ère à la 3ème vague, et des mises en situation, permettant d’avoir les repères de bases pour entamer une pratique professionnelle dans ce domaine.

 

Public visé

  • Parcours psychothérapie TCC : psychothérapeute, psychologues, psychiatres, médecins.
  • Parcours praticien : personnes intéressées par la santé mentale, professionnels de santé

Ces deux parcours donnent droit à deux certifications IPHM différentes (certification psychothérapie TCC dans le premier cas, praticien TCC dans le second cas). La certification psychothérapie peut cependant être obtenue ultérieurement si le stagiaire obtient le titre de psychothérapeute, de psychologue ou de médecin en cours de formation ou à la suite de celle-ci.

 

Objectifs des modules

Module de mise à niveau (parcours praticien uniquement) : cette formation permet aux étudiants non-psychologues et non-médecins de se mettre à niveau pour comprendre le fonctionnement des soins en santé mentale et disposer des bases théoriques leur permettant de suivre nos formations.

Module 1 : ce module porte sur les thérapies comportementales, sur les thérapies cognitives, sur les thérapies émotionnelles. Le stagiaire dispose d’accès à des jeux sérieux pour renforcer son apprentissage.

Module 2 : ce module approfondis les notions abordées lors du module 1, et confrontes les stagiaires à des mises en situation sous forme de jeux de rôles, de quiz ou de tests de connaissances en simulation de situations professionnelles.

Module 3 : ce module vise à accompagner les stagiaires dans l’acquisition des savoir-faire par la mise en pratiques sur le terrain avec des patients des enseignements des modules 1 et 2.

Contenus pédagogiques

Module de mise à niveau (parcours praticien uniquement) : mise à niveau professionnelle en psychologie en eLearning (12h). Ce module est en accès libre pendant toute la durée de la formation.

  • Les principaux courants et approches en psychothérapie. Place des TCC au sein de ces courants.
  • Les principes fondamentaux des tests psychométriques et neuropsychologiques.
  • Les métiers du soin en santé mentale : déontologie et pratiques professionnelles.
  • Les institutions et le fonctionnement des soins en santé mentale en France.

 

Module 1 : Bases des TCC en eLearning (60h). Ce module est en accès libre pendant toute la durée de la formation.

  • Les premières séances : Une psychothérapie débute toujours par une rencontre humaine, entre le patient et le praticien. Cette rencontrer peut être source de stress pour les deux interlocuteurs. Dans ce chapitre, l’étudiant apprend à gérer cette mise en contact : conduire l’anamnèse ; instaurer l’alliance thérapeutique ; mener les bilans initiaux.
  • Thérapies comportementales : la thérapie d’exposition était l’apport le plus fondamental des thérapies comportementales (la 1ère vague des TCC). Elle s’appuie sur les notions de conditionnement, que les comportementalistes ont mis en évidence sur le modèle animal et chez l’être humain. Lorsqu’une situation nous stresse, le fait de nous y confronter nous met mal à l’aise et nous fait souffrir psychologiquement : cela va construire un conditionnement aversif à la source du stress. C’est ce qu’on appelle en neuroscience comportementale un effet de sensibilisation. Une fois sensibilisé à un stimulus aversif, l’individu se sent vulnérable lorsqu’on l’y expose de nouveau. L’habituation est un mécanisme fondamental du cerveau, qui permet d’inhiber la sensibilisation aux stimuli dérangeants. L’habituation par présentation prolongée et répétée des stimuli aboutit à la diminution de la force des réponses inconditionnelles contrôlées par le tronc cérébral et le complexe amygdalien. La thérapie d’exposition va consister à confronter la personne à ce qu’elle redoute le plus, afin de provoquer l’habituation. Cette confrontation est effectuée de façon organisée : l’exposition est graduée (progressive), accompagnée par un praticien rassurant, et de façon systématisée et organisée. La thérapie d’exposition est le principal “ingrédient secret” des TCC. Il s’agit de confronter progressivement le patient à ce qu’il est incapable d’effectuer ou de tolérer, jusqu’à obtenir une normalisation de ses réactions affective, sans le retraumatiser. Dans ce chapitre, les étudiants abordent les subtilités techniques de cette méthode.
  • Thérapies cognitives : L’objet de ce chapitre est d’aborder la 2nd vague des TCC, celle des thérapies cognitives. L’objet de cette approche est de traiter les dysfonctionnements de la pensée, ou distorsions cognitives. En effet, nos pensées échappent en partie à notre contrôle, et certaines d’entre elles (appelées “pensées automatiques”) sont la face accessible à la conscience de nos schémas cognitifs. Ces schémas sont à l’origine de pièges comportementaux et de souffrances, qui peuvent être levés en intervenant sur les pensées pour les restructurer. On ne parle pas ici de philosopher avec le patient, ni de palabrer interminablement, mais de provoquer rapidement une prise de conscience et un changement dans les mécanismes cognitifs – ce qui impacte les mécanismes émotionnels. Dans ce chapitre, des notions telles que le traitement de l’anxiété (flèche descendante), la restructuration cognitive, et la résolution de problèmes sont abordées. La recherche scientifique démontre que ces méthodes sont utiles pour le traitement de la dépression, des troubles anxieux, des TOCs, ainsi que pour les troubles de la personnalité.
  • Thérapies émotionnelles : Ce chapitre aborde le traitement des émotions et des sensations corporelles. Nous développons en particulier des notions théoriques et pratiques issues de la troisième vague des TCC. Les thérapies cognitivo-comportementales de la troisième vague sont un groupe d’approches émergentes représentent une évolution et une extension des approches traditionnelles de traitement cognitivo-comportemental. Elles s’appuient sur des concepts tels que la métacognition, l’acceptation, la pleine conscience, les valeurs personnelles et la spiritualité, incorporées dans ce qui pourrait autrement être considéré comme des interventions comportementales traditionnelles. Plutôt que de se concentrer uniquement sur le contenu des pensées et des expériences internes d’une personne, les thérapeutes comportementaux de la troisième vague se concentrent plutôt sur la façon dont une personne se rapporte aux expériences internes (c’est-à-dire comment le patient gère ses pensées, ses sensations et ses émotions). On retrouve dans cette vague les approches basées sur la méditation de pleine conscience, la thérapie d’acceptation et d’engagement, ou encore la thérapie des schémas. L’objet de ce chapitre n’est pas de former complètement l’étudiant à ces méthodes (notre cursus instructeur PRESENCE apporte par exemple de nombreux approfondissements sur la pleine conscience), mais d’introduire des notions de bases sur la gestion du stress, des émotions et des sensations corporelles.
  • Mises en situation : ce chapitre aborde la gestion de situations et de cas particuliers qui peuvent être rencontrés dans un suivi en TCC. Des mises en situations sont réalisées au travers de jeux dont vous êtes le héros, permettant de préparer en amont les mises en pratique en jeux de rôles qui sont effectuées dans le module 2.

 

Module 2 : Mise en pratique des bases des TCC en classe virtuelle (30h). Ce module reprend les éléments vus en eLearning, mais avec une orientation de mise en pratique pour l’acquisition de savoir-faire. Il a lieu en classes virtuelles sous la supervision d’un formateur, avec des exercices de mise en situation. Il suit un programme en cinq séances d’une journée (6h par séance) :

  • Les premières séances
  • Thérapies comportementales
  • Thérapies cognitives
  • Thérapies émotionnelles
  • Gestion de cas

 

Module 3 : Programme d’intervision (28h, dont 16h de travail personnel)

  • Suivi de cas
  • Préparation d’un mémoire

 

Intervenants

les formateurs sont des instructeurs qualifiés, sélectionnés par l’Institut Pi-Psy pour leurs compétences en thérapies cognitives et comportementales, étant soit des praticiens expérimentés, soit des chercheurs (doctorants, enseignants-chercheurs des universités ou chercheurs INSERM/CNRS) en neuroscience, psychiatrie, psychopathologie ou en psychologie.

 

Stratégie pédagogique

La formation proposée utilise une alternance d’e-learning et d’apprentissage en classes virtuelles.

 

Dispositif d’accompagnement

Les stagiaires peuvent poser leurs questions aux formateurs de l’Institut en envoyant un e-mail à formation@pi-psy.org.

 

Lieu, durée et horaires

60h en eLearning, 5 jours en classe virtuelle avec practicum, 4 séances d’une demi-journée d’intervision, 16h de travail personnel sur l’intervision. Soit 81h de formation.

Les stagiaires ont accès à la plateforme eLearning du 15 mars 2024 au 29 juin 2024.

Les classes virtuelles ont lieu les vendredis de 9h à 12h et de 14h à 17h de mars 2024 à juin 2024 (22/03/2024 ; 17/05/2024 ; 31/05/2024 ; 14/06/2024 ; 28/06/2024).

Les intervisions ont lieu les samedis de 9h à 12h pendant toute la durée de la formation (quatre dates pour valider la formation, hors vacances scolaires et jours fériés).

 

Logistique

Le stagiaire doit disposer d’une connexion internet et d’un ordinateur pour suivre les séquences en ligne ; et d’une webcam et d’un micro-casque pour assister aux classes virtuelles. Une feuille et un stylo peuvent être nécessaires pour prendre des notes.

 

Article 10.2 : module psychopathologie neurocognitive

La psychopathologie et la nosographie psychiatrique ont considérablement évolué au cours du siècle dernier. En l’espace de quelques décennies, c’est une véritable révolution scientifique qui s’est mise en place : la psychopathologie intègre les dernières avancées en neurobiologie pour mieux définir les contours et le fonctionnement des psychopathologies.

 

Avec ce programme de formation, vous apprendrez le fonctionnement des principales pathologies et troubles de la personnalité, du point de vue des dernières avancées en neurosciences cognitives. Cette formation est à visée clinique, et confronte ces notions scientifiques avec la réalité de terrain en psychothérapie cognitive et comportementale.

 

Public visé

Cette formation peut être suivie par toute personne intéressée par les soins en santé mentale.

 

Objectifs des modules

 

Module 1 : ce module porte sur la psychopathologie neurocognitive, au travers des troubles des axes I et II du DSM5. Le stagiaire dispose d’accès à des jeux sérieux pour renforcer son apprentissage.

 

Module 2 : ce module approfondis les notions abordées lors du module 1, et confrontes les stagiaires à des mises en situation sous forme de jeux de rôles, de quiz ou de tests de connaissances en simulation de situations professionnelles.

 

Module 3 : ce module vise à accompagner les stagiaires dans l’acquisition des savoir-faire par la mise en pratiques sur le terrain avec des patients des enseignements des modules 1 et 2.

 

Contenus pédagogiques

 

Module 1  : Bases de psychopathologie neurocognitive en eLearning (80h). Ce module est en accès libre pendant toute la durée de la formation.

  • Les courants nosographiques: du DSM aux RDoC en passant par la CIM, d’où proviennent et comment se construisent les classifications en psychopathologie. Dans ce chapitre, l’étudiant apprend comment les diagnostics sont élaborés en psychopathologie.
  • Notions de sémiologie psychiatrique: les observables en psychopathologie, les détails comportementaux permettant de poser un diagnostic, sont abordés dans ce chapitre.
  • Bases en neurosciences cognitives: le fonctionnement des neurones, des neurotransmetteurs et des principaux réseaux cérébraux sont abordés dans ce chapitre.
  • Pathologies cliniques: le fonctionnement des psychopathologies de l’axe I du DSM5 sont détaillés dans ce chapitre, du point de vue des neurosciences cognitives.
  • Troubles de la personnalité: le fonctionnement des psychopathologies de l’axe II du DSM5 sont détaillés dans ce chapitre, du point de vue des neurosciences cognitives.

 Module 2  : Mise en pratique de la psychopathologie 2.0 en classe virtuelle (30h). Ce module reprend les éléments vus en eLearning, mais avec une orientation de mise en pratique pour l’acquisition de savoir-faire. Il a lieu en classes virtuelles sous la supervision d’un formateur, avec des exercices de mise en situation. Il suit un programme en cinq séances d’une journée (6h par séance) :

  • Pathologies cliniques, partie 1 : TOC et TDAH
  • Pathologies cliniques, partie 2 : TSPT et psychose
  • Pathologies cliniques, partie 3 : dépression et anxiété
  • Pathologies cliniques, partie 4 : phobie et TSA
  • Troubles de la personnalité : groupe A, B et C

Module 3 : Programme d’intervision (28h, dont 16h de travail personnel)

  • Suivi de cas
  • Préparation d’un mémoire

Intervenants

Les formateurs sont des instructeurs qualifiés, sélectionnés par l’Institut Pi-Psy pour leurs compétences en thérapies cognitives et comportementales, étant soit des praticiens expérimentés, soit des chercheurs (doctorants, enseignants-chercheurs des universités ou chercheurs INSERM/CNRS) en neuroscience, psychiatrie, psychopathologie ou en psychologie.

 

Stratégie pédagogique

La formation proposée utilise une alternance d’e-learning et d’apprentissage en classes virtuelles.

 

Dispositif d’accompagnement

Les stagiaires peuvent poser leurs questions aux formateurs de l’Institut en envoyant un e-mail à formation@pi-psy.org.

 

Lieu, durée et horaires

80h en eLearning, 5 jours en classe virtuelle avec practicum, 4 séances d’une demi-journée d’intervision, 16h de travail personnel sur l’intervision. Soit 82h de formation.

Les stagiaires ont accès à la plateforme eLearning du 15 novembre 2024 au 5 juillet 2025.

Les classes virtuelles ont lieu les vendredis de 9h à 12h et de 14h à 17h de novembre 2024 à juin 2025 (22/11/2024 ; 20/12/2024 ; 24/01/2025 ; 21/03/2025 ; 27/06/2025).

Les intervisions ont lieu les samedis de 9h à 12h pendant toute la durée de la formation (quatre dates pour valider la formation, hors vacances scolaires et jours fériés).

Logistique

Le stagiaire doit disposer d’une connexion internet et d’un ordinateur pour suivre les séquences en ligne ; et d’une webcam et d’un micro-casque pour assister aux classes virtuelles. Une feuille et un stylo peuvent être nécessaires pour prendre des notes.

 

Article 11 : intervision & pro-bono

Le programme d’intervision sert à préparer un mémoire d’étude de cas, à remettre en fin de nos formations en psychothérapie. Les séances d’intervision s’appuient sur un travail personnel avec l’utilisation d’un travail sur soi (fiches d’auto-analyse) complété par un travail de réflexion en groupe sur des cas réels. Les participants complètent un tableau virtuel indiquant ce qu’ils ont construit ensemble.

 

Programme PRO BONO : thérapie sociale et solidaire

L’accès à l’intervision est offert si l’étudiant participe au programme Pro Bono de l’Institut : dans ce programme, les stagiaires suivent gratuitement en visioconsultation un patient en situation de précarité financière, accompagné en intervision et par un praticien-référent de l’Institut (le patient est informé du fait que le stagiaire est en cours de formation). Ce programme social et solidaire fonctionne sur la base du bénévolat : ni le praticien-référent, ni l’étudiant, ni l’Institut ne sont rémunérés (indirectement, l’étudiant reçoit une contrepartie par l’Institut puisqu’il ne paye plus pour son intervision). Ce programme est régi par la signature d’une charte régulant la prise en charge. En cas de difficulté ou de danger, le praticien-référent intervient dans le suivi et veille à protéger le patient.

 

Ce programme social et solidaire permet de mettre en contact des stagiaires ne disposant pas des moyens de prendre des patients en charge, avec des patients ne permettant pas de financer un suivi. L’Institut se charge de sélectionner les patients participant à ce programme, de mettre en place une charte de prise en charge, et de mettre en contact les patients avec les stagiaires. Le stagiaire suite le patient, sous le contrôle d’un praticien-référent confirmé de l’Institut. En cas de situation difficile ou hors de vos capacités, le praticien-référent accompagne et gère avec le stagiaire la difficulté.


Pourquoi ce programme ? Parce que les psychothérapies, et en particulier les TCC, sont coûteuses. Or, ce sont justement les personnes les plus précaires qui en ont le plus besoin : en effet, les personnes précaires souffrent d’exclusion et d’une vie plus stressante, sont davantage malades et exposées à des conditions de vie usantes. Elles sont donc davantage stressées, plus fréquemment atteintes de troubles de l’humeur ou d’anxiété, et davantage à risque de sombrer dans une addiction. Pour autant, lorsqu’une personne est atteinte de troubles psychiques, elle a davantage de risque de basculer dans la précarité. Précarité et troubles psychiques vont donc de pair, et se con-entretiennent. Dans le cadre de ses missions sociales et solidaires, l’Institut Pi-Psy vise par ce programme à démocratiser les TCC pour les personnes les plus nécessiteuses.

 

Fait en double exemplaire,

 

à Draveil

 

le

 

Pour le stagiaire

(Nom et signature)

Pour l’organisme

François-Benoît Vialatte,

Président

 

Leave this empty:

Signature arrow sign here

Signed by François-Benoit Vialatte
Signed On: 22 January 2024


Signature Certificate
Document name: Contrat de formation psychopathologie
lock iconUnique Document ID: a2cc62ea58f2016d938e6c5321b4d078b2a8225a
Timestamp Audit
27 July 2023 10h30 CETContrat de formation psychopathologie Uploaded by François-Benoit Vialatte - vialatte@pi-psy.org IP 2a05:6e02:1010:f10:c58f:8f29:d20d:cf92